L'histoire de Notre Dame du Bourg

  • image
  • image
  • image

A l’origine nous trouvons deux congrégations dignoises :
- La congrégation des sœurs de la Sainte Enfance qui, dès 1836, se donne pour mission l’éducation des enfants dans les villages et l’assistance aux malades, en particulier dans les hôpitaux.
- La congrégation des sœurs de Saint Martin qui, en 1841, crée à Digne un orphelinat accueillant des enfants de la commune et des environs.

Vers la fin des années 1960, devant la diminution des vocations les deux congrégations se regroupent et fondent l’Institut Notre Dame. Dans le même temps, elles décident de rassembler les sœurs âgées des deux communautés dans un seul et même établissement, appartenant à la congrégation de la Sainte enfance et situé à Digne, à coté de la cathédrale, dans le quartier du Bourg.
Cette structure prend le nom de Notre Dame du Bourg

Au début des années 1990, l’église conseille aux congrégations de se regrouper, pour éviter la disparition des petites congrégations. En 1993, l’Institut Notre Dame sollicite sa fusion avec la congrégation des Sœurs de la Charité de Sainte Jeanne Antide Thouret, qui l’accepte.

En 1994, il est décidé de transférer la maison pour sœurs âgées sur la propriété sur laquelle se trouve déjà l’orphelinat devenu entre temps une Maison d’enfants à caractère social (M.E.C.S).

En octobre 1997, la nouvelle maison de retraite est inaugurée.

Elle accueille aujourd’hui 56 résidents dans un cafre chaleureux, et empreint de cette histoire.